Développement d’un dispositif de lutte anti-blanchiment d’argent

La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, conjuguée à la pression réglementaire, pousse les établissements financiers à revoir leurs priorités.
Leur dispositif de lutte anti-blanchiment doit être extrêmement performant afin de limiter les fraudes, mais aussi d’éviter toutes sanctions de la part des autorités compétentes. L’une des plus grandes compagnies d’assurance a sollicité ALTEN pour le développement de son modèle d’analyse de risques.

Responsable de la MOA depuis plus de 2 ans, ALTEN est chargé de concevoir un nouveau dispositif de lutte contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme propre à son client. Grâce à l’application de la méthode agile BDD et à l’utilisation d’un algorithme de rapprochement en logique floue, un système d’alerte a été mis en place en conformité avec la politique « Know Your Customer ». Ceci implique une vigilance accrue pour les personnes politiquement exposées (PEP) ainsi que leurs proches et associés (RCA).

Face à une quantité de données très importante, le système devient vulnérable aux problèmes d’homonymies générant des alertes, appelées « faux positifs », qui nécessitent un traitement de ce stock d’alertes. Les équipes ALTEN établissent par ailleurs des profils de risques attribuant des notes aux clients, permettant dans un second temps d’affiner le besoin et de mieux anticiper les menaces.

Avec au total plus d’une soixantaine d’ingénieurs sur le projet, l’expertise et l’agilité d’ALTEN pour la segmentation, la validation, l’ajustement et la simulation de modèles analytiques de lutte anti-blanchiment, permettent à son client de visualiser des schémas de fraude, d’accroître l’efficacité de ses programmes et donc de réduire les coûts liés aux sanctions en cas de non-conformité.