La 5G, plus qu’une connectivité mobile

22/10/2021

À la Direction de l’Innovation d’ALTEN (DIN), un programme de R&D dédié à la technologie 5G a été structuré autour de plusieurs cas d’usage. Cette technologie se distingue des évolutions 2G/3G ou 3G/4G puisqu’elle ne constitue pas une connectivité mobile classique : sa plus forte caractéristique est d’être portée par une variété de cas d’usage avec des exigences techniques complètement différentes. Ceux que la DIN a choisi d’adresser s’articulent autour de 3 grands axes.

1. Indoor

A ce niveau, les équipes ALTEN s’attèlent à des problématiques scientifiques liées à la propagation 5G dans le milieu indoor, c’est-à-dire à l’intérieur des bâtiments et des quartiers, en s’appuyant sur 2 cas d’usage :

  • L’Usine 4.0 sans fil, dont les objectifs sont de concevoir une architecture sans fil, de connecter toutes les parties de l’usine et de résoudre tous les problèmes d’interopérabilité entre les protocoles industriels et les technologies de communication. Terreau de la transformation digitale, l’Usine 4.0 sans fil voit également s’opérer un transfert des interactions directes entre les humains pour laisser place à des interactions homme-machine : un modèle d’autant plus plébiscité dans un monde post-Covid.
  • Le stade connecté 5G (le stade de demain) dans lequel les performances radio vont être analysées pour qu’y soit implémentée une intelligence solution radio, afin de garantir une qualité de service intelligente aux spectateurs, sur place comme à distance.

2. Outdoor

L’échelle de propagation 5G est ici celle d’une ville et concerne notamment les systèmes de transports intelligents. Sont par exemple prises en compte les communications V2X (Vehicle-to-Everything) : véhicule-piéton, véhicule-infrastructure, véhicule-véhicule, véhicule-réseau, etc. La technologie I2X (Infrastructure-to-Everything) est également compatible : les échanges de données entre les infrastructures et les différents types d’entités (autres infrastructures, réseaux, piétons, etc.).

3. Architecture hybride

Certaines zones ne peuvent être couvertes par une infrastructure 5G standard. Il faut donc pouvoir mettre en place des architectures hybrides. 2 autres cas d’usage sont également au cœur des travaux de la DIN dans ce domaine :

  • Un 1er en lien avec le secteur militaire/la sécurité civile, pour lequel l’enjeu est de concevoir un réseau temporaire projetable pour remplacer l’infrastructure terrestre, dans certains cas, ou la compléter.
  • Un 2e concernant la 5G dans l’Oil & Gas, pour couvrir une plateforme offshore pétrolière, qui n’est autre qu’une Usine 4.0 dans une zone peu couverte. Pour proposer une solution de connectivité, il faut opter pour une architecture hybride du type 5G privée satellite ou encore 5G terrestre.

La touche ALTEN : l’innovation

L’enjeu principal de la 5G réside dans son caractère innovant : la 5G et ses critères techniques standards existent, s’appliquent à la radio mobile mais ne permettent pas de répondre à toutes les problématiques de connectivité, surtout à travers le prisme des cas d’usage. Cette technologie va plus loin que les précédentes en permettant d’embarquer intelligence artificielle, architectures hybrides, edge computing, solutions cloud, virtualisation, etc. Des possibilités d’innovation gigantesques qui animent les travaux de recherche des équipes de la DIN d’ALTEN : développement de simulateurs, thèse de doctorat, structuration d’un Lab, transformation d’un outil de design de bâtiment simple en un outil d’ingénierie radio puissant, ajout de l’aspect communication sur une plateforme de cartographie de l’infrastructure d’une ville…

Avec l’appui de tout un écosystème de partenaires qui ne cesse de s’élargir, ALTEN propose à ses clients des solutions qui complètent leurs offres, projets et roadmaps innovation pour satisfaire les besoins des cas d’usage 5G.
Développeurs, ingénieurs radio, managers de projet, profils aux compétences fonctionnelles… Un savoir-faire complet au service de la combinaison d’outils et de la levée de verrous technologiques pour toujours plus d’innovation et un monde d’après encore plus connecté.

Share

Vous aimerez peut-être aussi