Hydrogène : décarboner l’aviation civile à l’horizon 2035

22/10/2021

Mise à mal par la crise sanitaire de la COVID-19 et critiquée pour ses émissions de CO2, la filière aéronautique promet des efforts considérables pour avancer vers la décarbonation du transport aérien civil avec un nouvel objectif : l’avion à hydrogène.

 

L’avion à hydrogène : un projet phare et révolutionnaire

En septembre 2020, Airbus annonçait vouloir développer un avion 100% hydrogène d’ici à 2035. Aux côtés d’Airbus, les équipes ALTEN œuvrent pour répondre à cet objectif révolutionnaire : mettre sur le marché un avion 0 émission, totalement décarboné ; l’hydrogène remplaçant le kérosène.

Source d’énergie fantastique, trois fois plus énergétique que le kérosène, l’hydrogène apparaît comme une opportunité remarquable pour la décarbonation. Ce projet « d’avion vert » s’inscrit dans le plan de relance promu par le gouvernement français et bénéficie ainsi d’une forte visibilité politique et médiatique. L’intervention de l’État a notamment permis d’accélérer le développement du projet d’avion à hydrogène.

Parmi les solutions envisagées, les partenaires travaillent sur des technologies variées autour de deux ambitions : d’une part, développer des moteurs thermiques qui brûleront non plus du kérosène mais de l’hydrogène et d’autre part, utiliser de l’hydrogène pour alimenter des piles à combustible qui elles-mêmes alimenteront des moteurs électriques. Dans les deux cas, l’intérêt est de ne plus émettre de CO2.

Toutefois, l’hydrogène est une énergie qui demande de relever des enjeux technologiques importants, et en termes de sécurité, de mettre en œuvre des solutions permettant de mitiger tout risque vis-à-vis du grand public.

 

Le rayonnement multi-sectoriel, véritable atout

Fort de son expertise, le Groupe ALTEN a été sélectionné par Airbus pour collaborer sur le développement de réservoirs d’hydrogène ainsi que sur l’ensemble du système de distribution de l’hydrogène dans l’avion.

L’avion à hydrogène soulève des défis en termes de conception et d’opération. Il a la particularité de transporter de l’hydrogène à -273 °C, or maintenir l’hydrogène à température cryogénique n’est pas chose aisée. Les équipes ALTEN interviennent justement sur toute la conception ainsi que sur l’analyse mécanique et thermique afin d’assurer l’intégrité du réservoir d’hydrogène et de garantir la sécurité des passagers.

Seule société d’ingénierie et de conseil en hautes technologies impliquée dans le projet, ALTEN assure la passerelle technologique entre les différents partenaires en cumulant des retours d’expérience métier, notamment dans le Spatial : le Groupe intervient depuis plus de 10 ans chez ArianeGroup sur le développement et le suivi de fabrication des lanceurs spatiaux utilisant l’hydrogène comme carburant. Le positionnement du Groupe ALTEN en tant que multi-spécialiste dans plusieurs secteurs industriels a en effet été déterminant.

Ce partenariat de développement R&D entre Airbus et ALTEN représente une véritable opportunité d’innovation majeure tout en répondant aux défis environnementaux à grande échelle. Trois concepts d’avion ont été envisagés à ce jour et des premières expérimentations sont à l’étude pour préparer l’arrivée de l’avion propulsé à l’hydrogène dans les aéroports en 2035.

Share

Vous aimerez peut-être aussi