Robotique : quand innovation rime avec bien-être

02/04/2021

Marina, Software Developer ALTEN Nederland pour Smart Robotics

Le challenge, voilà ce qui guide Marina ! Dès ses études, cette ingénieure spécialisée en robotique et automatisation n’a pas hésité à quitter son pays natal, l’Espagne, pour s’envoler vers les Pays-Bas. Elle y termine un Master en ingénierie dans la prestigieuse université technologique de Delft.

Ce choix lui a permis de faire la rencontre des équipes d’ALTEN lors d’un forum métier, qui lui ont proposé un premier projet aux Pays-Bas : une expérience professionnelle et personnelle riche en nouveaux challenges. Ainsi, Marina n’entendait pas seulement apprendre le néerlandais, mais aussi développer des robots, objets de technologie fascinants tant il y a à apprendre de leur complexité et de leur perfectibilité.

 

Coder un bras robotique
et revaloriser l’activité humaine

« Le projet sur lequel je travaille vise à créer des solutions flexibles pour les acteurs de l’industrie logistique. Nos développements permettent à des bras robotiques de trier des produits, organiser des stocks et des livraisons pour des entreprises d’e-commerce. En tant que Software Developer, j’ai pour responsabilité de programmer de nouvelles fonctionnalités à implémenter dans ces robots ».
Marina est ainsi l’une des intelligences humaines derrière le comportement de tous ces robots qui permettent de correctement préparer et acheminer les commandes passées en ligne jusqu’à leurs destinataires.

« Avec les équipes, notre mission est ensuite de les tester et de les déployer sur les sites clients. Par nouvelles fonctionnalités, on entend apprendre au robot à se comporter en présence d’humains, à effectuer tel mouvement, à attraper tel produit, à le déplacer sur tel convoyeur pour rejoindre telle ligne de production, à intégrer un nouvel équipement, comme par exemple un préhenseur à vide conçu pour transporter des articles particulièrement lourds… ».

Marina souligne l’importance de l’impact de son travail sur la qualité de vie professionnelle des opérateurs logistiques :
« Les robots que nous développons évitent à l’homme de réaliser des tâches trop dangereuses, parfois douloureuses et souvent très chronophages. Ces bras robotiques aident donc réellement les opérateurs dans leur quotidien, en les préservant physiquement et en leur permettant de recentrer leurs activités sur des tâches à valeur ajoutée… de quoi favoriser leur bien-être au travail ! ». Un constat qui procure à Marina une certaine fierté.

« J’ai l’impression de contribuer à une forme de progrès au sein de notre société »

 

Première ingénieure à intégrer le projet :
oui, mais pas la dernière !

Marina aspire à évoluer vers une fonction d’Architecte Système afin d’avoir une vision plus globale des systèmes robotiques, de mieux comprendre les interactions techniques entre hardware et software et ainsi apprécier davantage le résultat de son travail.

« Voir un robot exécuter les fonctionnalités que l’on a contribué à développer sur site client, c’est déjà très gratifiant, mais comprendre parfaitement comment tout fonctionne au niveau du système, ça le serait encore plus ! »

Cet attrait pour la technique, que Marina a ressenti dès le plus jeune âge en s’intéressant au fonctionnement des machines, a surpris quelques-uns de ses interlocuteurs professionnels au premier abord lorsqu’elle fut la première experte féminine à intégrer le projet ! « La société évolue », assure-t-elle.
« Je me suis très vite sentie à ma place parce que j’ai rapidement prouvé que j’avais des compétences à apporter à l’équipe et au projet ».

 

Quel conseil donnerait-elle aux jeunes filles qui hésiteraient à rejoindre les métiers de l’ingénieur ?

« De plus en plus de femmes intègrent nos équipes…
Alors si vous aimez le challenge et les technologies de pointe, donnez tort aux chiffres qui pointent une sous-représentation des femmes dans l’ingénierie et lancez-vous ! ».

 

Découvrez la page dédiée aux Histoires de femmes ingénieures

Découvrir le dernier portfolio
Share