Métro automatique de Doha : l’ambitieux projet Qatarie

Doha, Qatar
15/03/2019

Dans le cadre du programme d’aménagement globale de la ville de Doha (le Qatar Rail Development Program) et à l’occasion de la coupe du monde de football 2022, le Qatar a décidé de doter sa capitale d’un métro automatique flambant neuf. C’est à ce projet que ANOTECH Energy, solution et filiale d’ALTEN, participe.

 

Un projet ferroviaire aussi colossal qu’inédit

L’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022 confère au Qatar un rayonnement planétaire évident, ce qui explique le développement à marche forcée de sa métropole. En effet, Doha va avoir son métro automatique sans chauffeur, une première pour ce pays qui n’avait jusqu’alors, que le réseau de bus pour moyen de transport en commun et pour qui les embouteillages dus aux déplacements entre la capitale et les villes périphériques sont devenus gênants. Le développement de ce métro s’est imposé comme la solution évidente afin de désengorger les routes de la manière la plus fiable et respectueuse de l’environnement possible.

Ainsi, ce n’est pas moins de 75 km de lignes constituées de 37 stations (en moyenne une station tous les 2 à 3 km) qui sont prévues. Les travaux dureront 5 ans et mobiliseront plus de 5000 employés avec une première phase prévoyant 3 lignes ouvertes d’ici 2020. L’impact sur l’environnement est atténué grâce au contrôle des rejets de poussière dans l’atmosphère, à un monitoring de la qualité des eaux d’épuisement et l’installation de protections sonores.

Plan du futur métro automatique de Doha

Plan du futur métro automatique de Doha

C’est la joint-venture RKH Qitarat fondée par le consortium RATP Dev et Keolis (49 %) et la société qatarie Hamad Group (51 %) qui a été choisie. Les partenaires de ce projet pour le système ferroviaire sont :

  • Mitsubishi Heavy Industry, Mitsubishi et Kinky Sharyo pour le matériel roulant (75 rames de trois voitures)
  • Arep pour la conception de six stations
  • Hitachi s’est vu confié la maintenance et la fourniture de véhicules d’inspection des infrastructures
  • Thales fournira le CBTC, les systèmes de télécommunication et sécurité, le centre de contrôle et la billetterie

Métro automatique de Doha – Qatar Rail 

 

ANOTECH Energy, un soutien essentiel

C’est sur dernier point qu’ANOTECH, filiale d’ALTEN supporte une partie des opérations de ce projet. Raphaël A., Managing Director Middle East de la filiale nous explique leur activité :

« Nous accompagnons notre client dans les domaines du contrôle d’accès et de la signalisation pour toutes les lignes du métro de Doha, un équipement automatique de technologie CBTC. »

Le système CBTC (ou système communication based train control) est un sytème de contrôle du trafic ferroviaire basé sur la communication entre le train et les ordinateurs chargés de gérer le trafic. Ce système permet d’augmenter la capacité d’une ligne en resserrant l’intervalle entre deux rames.

Cette vidéo ci-dessous explique comment le CBTC fonctionne et ses avantages :

« Nous avons su mobiliser en peu de temps les équipes compétentes sur ce projet, explique Raphaël, notamment grâce à une task force autour de domaines d’intervention spécifiques dont l’exploitation était requise par le client. Nos ingénieurs et patrons de chantier interviennent ainsi sur le terrain sur une partie Déploiement & Installation et sur des sujets de Test & Commissioning au niveau de systèmes tels que le SCADA (un système de contrôle et d’acquisition de données), la CCTV (surveillance vidéo), les contrôles d’accès (portiques du métro, gestion des travaux ou encore automates), et tout ce qui a trait à la sécurité (gestion des flux de passagers, mise en place d’un système de protection contre le feu, pilotage de la ligne automatique, etc.).

En plus de ces deux principaux métiers sur lesquels nous intervenons, nos équipes apportent leur expertise sur d’autres sujets tels que le Project Management, l’Hygiène – Sécurité – Environnement (HSE), l’assurance qualité ou encore l’électronique embarquée. C’est en cela que réside la force des ingénieurs ALTEN : ce sont des profils généralistes qui couvrent beaucoup de sujets mais qui sont également de vrais spécialistes dans chaque sous-partie de sujet. Notre compréhension des besoins, mais surtout notre ciblage au plus juste dans l’identification des compétences nécessaires pour soutenir les différentes phases du projet ont été appréciés par le client ».

 

Un marché prometteur en pleine expansion

Avant la Coupe du Monde de Football à Doha en 2022, le Moyen-Orient va également accueillir l’Exposition Universelle à Dubaï en 2020. Ces événements d’ampleur planétaire sont de formidables moteurs au service des enjeux locaux de modernisation d’infrastructures.

Ainsi, le Gouvernement de Dubaï a décidé de réaliser une extension du métro de la ville pour que celui-ci puisse desservir l’Exposition, un projet nommé Route 2020. Cette extension est également l’occasion de pouvoir moderniser les stations et le matériel roulant existants. Nos équipes accompagnent également notre client sur ce projet en signalisation dans des environnements techniques similaires à ceux du métro de Doha (Installation, Test & Commissioning et AMOA).

Métro de Dubaï

ANOTECH intervient également dans le cadre du consortium mené par un de nos client. Les actions se concentrent principalement sur des domaines d’intervention tels que la sûreté de fonctionnement (RAMS), la HSE et le management du risque.

Dans les prochains mois, ANOTECH va concentrer ses efforts sur ces différents projets afin de continuer à accompagner ses clients dans leurs activités au Moyen-Orient et renforcer sa présence dans cette zone, en Arabie Saoudite entres autres.

Share